Ostatenham

ostatenham 01

 Projet non réalisé de moyen métrage écrit en 2013 / Project for a medium-length film, written in 2013

Dans une rue d’Ostatenham, une ville modeste, les habitants se préparent à suivre en direct une compétition de natation synchronisée à la télévision et s’organisent pour fêter le retour de l’équipe locale. Au cours d’un week-end, trois personnes qui se croisent tous les jours sans se connaître, se rencontrent et se parlent pour la première fois.
Ostatenham se situe dans un espace-temps imaginé, un collage d’époques vécues ou rêvées et de lieux réels ou inventés. Le film se déroule entièrement dans une rue et dans les habitations qui la bordent. Je la considère comme le personnage principal du film. La fête qui s’y déroule, les rencontres hasardeuses du quotidien nourrissent et transforment ce lieu autant qu’il influence et fait partie de la personnalité de chacun de ses habitants.
Cette rue est un espace intime où se projettent les douleurs liées à la nécessité de grandir : les peurs irraisonnées qu’on ne peut que subir quand on est enfant, l’incapacité à exprimer ce que l’on ressent adolescent, la solitude qui s’installe doucement quand on devient adulte, et leur évolution en chacun de nous.
En partageant des moments furtifs du quotidien et de l’intimité de ces trois personnes, nous approchons leurs univers intérieurs. A travers leurs gestes, leurs regards, leurs rêves qu’ils racontent, s’expriment malgré eux leurs malaises, touchants reflets de leurs fragilités. Des détails a priori gênants, mais qui s’échappent d’eux sans qu’ils le veuillent, comme le fait la transpiration de leurs corps soumis à la chaleur de ces deux jours d’été.

In the streets of the small town of Ostatenham, the residents get ready to watch a synchronized swimming competition live on television and prepare to celebrate the return of the local team. Over the week-end, three persons who come across each other every day without knowing each other will meet and talk together for the first time.
Ostatenham is set in a fantasized time-space, a collage of real or dreamed times and actual or invented places. The whole film takes place in one street and the houses running alongside that street. According to me, it is the main character in the film. The party and the chance meetings happening there nourish and change the place just as the street also influences and becomes part of the personality of its residents. This street is an intimate space where the sufferings related to the need to grow up are reflected: irrational fears that can only be experienced as a child, the inability to express one’s feelings as a teenager, the slow-pervading loneliness of adult life, and their evolution in each one of us. Showing glimpses of the three characters’ daily routines and personal lives, we get closer to their inner worlds. Their gestures, their looks, the dreams they tell unintendedly reveal uneasy feelings, touching reflections of their frailties. Potentially embarrassing details evade them against their will, like the sweat exuding from their bodies under the heat of those summer days.

ostat-femme-allongee-web

ostatenham-fille-garcon-web